SDN
Circuit de la Vallée du Chevireuil
Floyon

Circuit réalisé avec le concours du Parc Naturel Régional de l’Avesnois, commune de Floyon et du Comité Départemental de la Randonnée Pédestre. Circuit dans la vallée du Chevireuil, qui se jette dans l’Helpe Mineure. Des descentes et des montées se succèdent autour des ruisseaux. Les routes empruntées présentent une circulation faible ; soyez néanmoins prudent.

Circuit_de_la_vallee_du_Chevireuil

UP Profil et coordonnées du circuit:

Circuit de la Vallée du Chevireuil - Floyon
Le parcours du circuit = 9,5 km - 2h30 - Alt mini= 162 m - Alt maxi= 211 m - Dénivelé positive= 168 m - Dénivelé négative= -168 m

Départ, mairie de Floyon ou de l'église
Longitude = 3° 53' 18,38" E (3.888448°) - Latitude = 50° 02' 23,42"N (50.039835°) - Altitude = 199 métres - Extrait du circuit de laVallée du Chevireuil

circuitprofil

Départ : mairie de Floyon

1 - Quittez la place et s’engager à droite sur la route de Boulogne. Après le cimetière, continuez tout droit. Plus loin, laissez à gauche le chemin des Camiaux.

2 - Dans le carrefour, traversez le Grand Chemin et prenez en face. En chemin vue panoramique sur la campagne alentour. La petite route serpente sur 1 km, jusqu’à un croisement – mont Orgueil. Montez à gauche.

3 - Prenez à droite la direction de Cartignies. Après 400 m, avant la ferme, virez à gauche sur le chemin herbeux. Prudence, le sentier descend rapidement. Rejoignez une route – chapelle – et continuez en face sur 250 m (laissez à droite la rue de Basse Zone).

4 - Au hameau, dirigez vous à droite vers les Reteaux et empruntez le pont sur le Chevireuil ; à la fourche suivante, bifurquez à droite.

5 - A l’oratoire, poursuivez à gauche sur 550 m. Avant le croisement et les habitations, virez à gauche sur le chemin bocager – chemin Vert. Plus loin, coupez une route et empruntez une passerelle.

6 - A la route, continuez à droite, de même à l’intersection suivante puis suivez tout droit le chemin des Camiaux. Engagez vous sur le premier sentier à droite et rejoignez le calvaire, au niveau du cimetière. Retrouvez à droite la mairie. N’hésitez-pas à jeter un oeil à l’église Saint-Martin toute proche, fortifiée. Le clocher est flanqué d’une tour à meurtrières.

Circuit_de_la_vallee_du_Chevireuil


UP Résumé de la balade: Circuit de la Vallée du Chevireuil - Floyon
16 juin 2015


UP Eglise St Martin de Floyon, un peu de son histoire...

UP Présentation de la ville de Floyon

floyonFLOYON Un village de la Thiérache du Nord. Avec sa vingtaine de chapelles rurales et oratoires disséminés sur son vaste territoire, son kiosque à danser rectangulaire, son église fortifiée de 1573 dotée d’une tour à meurtrières et d’un porche gothique, Floyon est un village de la Thiérache du Nord. Construit à flanc de coteau, dans la vallée de l’Helpe mineure qu’arrosent de nombreux ruisseaux, Floyon est situé au sud d’Avesnes. Tournée essentiellement vers l’élevage bovin, cette petite commune de 515 habitants en comptait le double voilà un siècle, mais organise toujours son traditionnel concours de billon au mois d’Août. Possession des Berlaimont dès le XIVe siècle, la seigneurie passa au XVIe siècle à la famille de Préseau , qui la conserva jusqu’à la Révolution et dont l’un des membres fut grand bailli de la pairie d’Avesnes. L’abbaye de Maroilles y détenait des biens. Des reliques de Saint URSMER sont conservées dans l’église et une chapelle de 1744 est dédiée à ce moine bénédictin, natif de Fontenelle, village limitrophe situé dans le département de l’Aisne. Il fut abbé de Lobbes et fonda plusieurs monastères avant de mourir en 713. Le village abrite la maison et la sépulture de Constant Tordeux, peintre du XIXe siècle dont l’église possède une toile.

Source : « Dictionnaire du Nord et du Pas-de-Calais, éd Larousse.

Floyon était autrefois un bourg fortifié que sa situation pittoresque rendait facilement défendable. Le château, dont il ne reste plus de traces, avait pour propriétaire en 1789, Jean Baptiste de Préseau, Grand-Bailli de la Terre d’Avesnes. Jacques-Joseph Lebon, le farouche révolutionnaire de l’Avesnois, était alors médecin à Floyon. Ce fut lui qui, dès le 16 Août 1789, établissait dans le village la première municipalité républicaine de la région. L’église est de 1573. Une inscription avec armoiries, portant cette date, figure au-dessus de la porte. Le clocher est flanqué d’une tour à meurtrières. Le porche est gothique et comporte une jolie voute à nervures de pierre. L’encadrement de la porte tend déjà vers l’architecture renaissance. Comme au village voisin de Fontenelle, le culte de Saint Ursmer demeure très vivace à Floyon. L’église possède une de ses reliques. Une chapelle du village perpétue ce culte. Située rue du Buis, elle a été construite en 1744. La fontaine Saint Ursmer à Fontenelle aurait le pouvoir de guérir des fièvres. Les paysans y viennent aussi en pèlerinage pour préserver leurs blés des mulots.

Source : « En flanant dans l’Avesnois » de Jean Mossay ; Ed du Rotary-Club de Maubeuge.