SDN
Circuit au Pays de Barbari
Solesmes

Circuit Réalisé avec le concours de l’association et du Comité Départemental de la Randonnée Pédestre
Circuit ne présentant aucune difficulté, qui emprunte des chemins de terre autour de Solesmes, en passant de la vallée du Béart à celle de la Selle.

Circuit des Larris

Profil et coordonnées du circuit:

Circuit au Pays de Barbari - Solesmes
Le parcours du circuit = 10 km - 3h - Alt mini= 65 m - Alt maxi= 118 m - Dénivelé positive= 110 m - Dénivelé négative= -110 m

Départ parking à l’ancienne gare ferroviaire - Solesmes
Longitude = 3° 29' 10,51" E (3.486174°) - Latitude = 50° 10' 55,64" N (50.182155°) - Altitude = 77 métres - Extrait du circuit au pays de Barbari

circuitprofil

Départ :Solesmes : parking à l’ancienne gare ferroviaire.

1 - Face à l’ancienne gare, suivez l’avenue Aristide Briand rectiligne, avec l’hôtel de ville en perspective. Remarquez, juste après la Selle, la ferme Richez, avec la plus ancienne pierre de Solesmes, qui porte les armes de la famille d’Esclaibes (1586).

2 - Face à l’hôtel de ville, prenez la rue à gauche. Vous pouvez faire un léger détour par la droite pour admirer l’église Saint-Martin ou le site des fontaines - 7ème s. Marchez le long de la rue principale (trottoirs).

3 - Au bout de la rue, prenez à droite la rue du Général de Gaulle. Notez sur la place du Maréchal Foch, en face, le kiosque à musique (1997). Empruntez la rue sur environ 800 m.

4 - Au calvaire (1861), prenez à droite la rue de Romeries. Continuez tout droit, passez sous un ancien pont ferroviaire et rejoignez à gauche le moulin Cardon. Bien suivre le balisage. Laissez le château d’eau sur votre gauche et suivez le chemin (de la Folie) en longeant le vallon du Béart.

5 - Vous arrivez à la RD 43a : prenez à droite pour aboutir à la RD 43, au lieu dit “le Marou”. Empruntez cette route à droite, sur environ 400 m, avec prudence, jusqu’à la source du Béart, puis virez à gauche sur le chemin de terre.

6 - Au croisement, continuez tout droit. A cet endroit, appelé “au Bon Dieu de la Pecquerie” se trouvait au Moyen Âge le gibet (il y eut entre 1353 et 1438 des exécutions). Au carrefour suivant, prenez à droite. Vous passez devant un oratoire délabré, puis devant un poste de distribution de gaz. Traversez la RD 955 et prenez à gauche sur 50 m avant de virer à droite. Laissez l’étang des Peupliers à gauche, franchissez la Selle sur une passerelle métallique puis suivez le cheminement créé sur le site de l’ancienne voie ferrée jusqu’au point de départ.

Circuit des Larris


Résumé de la balade: Circuit au pays de Barbari - Solesmes

17 mars 2016


Eglise St Martin, un peu de son histoire...

Présentation de la ville de Solesmes

vendegies SOLESMES « Où le géant Barbari mène les Seringueux »

Connue sous le nom de la cité de Seringueux, Solesmes perpétue chaque lundi et mardi gras une coutume ancestrale que la légende fait remonter au XIe siècle. A cette époque, les Solesmois auraient repoussé les gens d’armes du seigneur venus s’emparer des terres et détourner le Béart, petite rivière qui prend sa source dans la localité et alimente la Selle, en les arrosant copieusement. Aujourd’hui, les habitants laissent devant leur porte de grands baquets emplis d’eau où les Seringueux, environ sept à huit cents chaque année, menés par leur géant Barbari, viennent s’approvisionner. Chacun pourchasse et asperge l’autre et gare à ceux qui viennent démasqués !
En 1909, l’interdiction par les autorités des énormes seringues en tôle d’une contenance de deux litres, provoqua la rébellion de la population et se solda par la mort d’un habitant et, finalement, la levée de l’interdiction.

« On a beau faire des pétitions
La faridondaine, la faridondon,
On n’changera pas l’mode du pays »,
chante-t-on à Solesmes depuis.

Tourné essentiellement vers la métallurgie jusqu’à un passé récent, cet ancien chef-lieu de canton à vocation industrielle de l’arrondissement de Cambrai compte aujourd’hui 4765 habitants, près de 2000 de moins qu’au début du XXe siècle, lorsque tannerie, sucrerie, brasserie et industrie textile assuraient sa prospérité.
Sur ce site occupé depuis la plus haute Antiquité, ont été mis au jour des vestiges remontant au Paléolithique et au Néolithique, ainsi un polissoir au lieu-dit les Proies, et des traces d’occupation gallo-romaine. Mentionné dès 705, lorsque le roi Childebert III le donna à l’abbaye de Saint Denis, qui y fonda un prieuré, le domaine fut vendu en 1605 à l’archevêque de Cambrai, qui en devint le seigneur.
Epidémies, invasions et guerres éprouvèrent cette cité du Hainaut-Cambrésis située dans la vallée de la Selle, au cœur du triangle Cambrai, Le Cateau et Le Quesnoy. Les destructions causées par les deux dernières guerres mondiales ont cependant épargné, outre le kiosque à musique de 1887 et les deux anciens moulins, l’hôtel de Ville construit en 1902, dans le style flamand du XVIe siècle, par l’architecte cambrésien Laurent Fortier. Les fresques qui ornent la salle des mariages sont l’œuvre du peintre solesmois Henry-Eugène Delacroix, à qui l’ont doit aussi le chemin de croix de l’église saint Martin, laquelle fut édifiée dans les années 1780.


Source : Dictionnaire du Nord et du Pas de Calais ; Ed Larousse

Découvrir la page Wikipédia sur la ville de Solesmes:   https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_Solesmes