SDN
Circuit des Sept Planètes
à Arnèke

Circuit à la découverte de la plaine flamande au pied du Mont Cassel. Le petit patrimoine traditionnel contribue au charme de la balade. En période de pluie, les nombreux chemins agricoles nécessitent le port de chaussures étanches. Meilleure période d’avril à octobre.

Circuit de Bailleul au Ravensberg

Profil et coordonnées du circuit:

Circuit des Sept Planètes - Arnèke
Le parcours du circuit = 9 km - 2h30 - Alt mini= 20 m - Alt maxi= 50 m - Dénivelé positive= 62 m - Dénivelé négative= -62 m

Départ de la mairie - Arnèke
Longitude = 2° 24' 44,33" E (2.412837°) - Latitude = 50° 49' 56,37" N (50.833066°) - Altitude = 25 métres - Extrait du circuit des Sept Planètes

circuitprofil

Départ : de la mairie

1 - Dos à la mairie, dirigez-vous à gauche puis à droite. Rejoignez la D11 (en face, la fondation Van Kempen, actuellement maison de retraite, auparavant un hospice orphelinat). Partez à gauche en direction de Wemaers-Cappel. Peu après le pont sur la Peene Becque, continuez à droite, rue du Midi qui devient un chemin de terre. Traversez la petite route et montez tout droit sur le chemin. Au bout, virez deux fois à droite.

2 - Après les maisons, empruntez à gauche un chemin caillouteux puis descendez à droite. Au bout de la route, à la chapelle, dirigez- vous à droite vers le village (prudence). Entrez dans Ochtezeele. Après la voie ferrée, observez sur la droite une motte féodale, sans doute le plus bel exemple de motte tronconique conservée en Flandre : 55m de diamètre de base, 25m de diamètre en partie sommitale et 6m de hauteur (propriété privée). Passez devant l’église (origine Romane du XIe remaniée au XVIe, en partie en grès ferrugineux de Cassel). Après avoir franchi la Peene Becque, tournez à gauche rue du Presbytère. Passez devant celui-ci et sa chapelle, traversez avec prudence la route et poursuivez tout droit dans l’impasse.

3 - Empruntez sans hésiter l’allée gravillonnée qui semble longer une propriété privée mais est publique puis montez le long du champ. A l’extrémité, virez à gauche et remontez jusqu’au croisement avec une route. Dirigez-vous à gauche puis à droite en direction du blockhaus ; peu après celui-ci, quittez la route pour un chemin à droite. Traversez une petite route, poursuivez tout droit à travers champs (vue sur les monts de Cassel et des Récollets)

4 - A l’intersection, prenez à droite. Au stop, tournez deux fois à gauche et cheminez sur le sentier le long du champ. Laissez la petite route à droite et allez tout droit.

5 - Partez à droite, passez devant la ferme des sept planètes. Au bout de la rue des sept planètes, virez à gauche, passez le passage à niveau puis à droite, rue de Cassel. Retrouvez l’église en empruntant à gauche la rue Paul Gosset.

Circuit de l'Helpe à Bois l'Abbé


Résumé de la balade: Circuit des Sept planètes - Arnèke
21 avril 2016


Eglise St Martin d'Arnèke, un peu de son histoire...

Présentation de la ville d'Arnèke

arnekeSituée sur l’ancienne voie romaine de Cassel à Nieppe, aujourd’hui route départementale, Arnèke tire son nom de Rentiacum, le domaine de Rantius, qu’on trouve mentionné au XIIIe siècle dans le cartulaire de Watten sous la forme de Renteka.
Traversé par le Peen-Becque et par la voie ferrée de Dunkerque à Hazebrouck, ce village agricole de 1549 habitants perpétue sa vocation brassicole. Ses deux géants, unis par le mariage, Lucien II et Amélie président le carnaval d’été.
On y vénère depuis le XIIe siècle, Saint Gohard ou Gowaert, évêque d’Hildelsheim, qui en aurait possédé la cure à la fin du premier millénaire, et qui soulagerait, voire, guérirait les lombalgies. Son buste reliquaire est conservé dans une chapelle du XVIIe siècle et une neuvaine a lieu le 1er mai. L’église Saint-Martin, hallekerque à trois nefs reconstruite entre 1590 et 1609, abrite un très beau mobilier remarquable, dont de très beaux retables et un splendide chœur monumental.
Sur une motte féodale qui se trouve un peu à l’écart du bourg, le manoir des Sept-Planètes, construit à la fin du XVIe siècle dans le style Renaissance, doit son nom aux figures allégoriques figurant ces planètes sculptées sur l’une des façades.