SDN
Circuit Sentier du poilu
Souchez

Circuit proposé par l'Office de Tourisme et Patrimoine de Lens/Liévin.
Ce circuit guide le randonneur sur les traces des soldats de la 1ère guerre mondiale tombés au combat pour la prise de la colline de Notre Dame de Lorette. Parcours avec des dénivelés parfois important, il est conseillé aux randonneurs avertis

Circuit Sentier du poilu

Profil et coordonnées du circuit:

Circuit Sentier du poilu - Souchez
Le parcours du circuit = 9 km - 2h30 - Alt mini= 83 m - Alt maxi= 188 m - Dénivelé positive= 183 m - Dénivelé négative= -183 m

Départ parking du Centre Européen de la paix - Souchez
Longitude = 2° 44' 19,83" E (2.739159°) - Latitude = 50° 24' 02,95" N (50.401047°) - Altitude = 105 métres - Extrait du circuit Sentier du Poilu

circuitprofil

Départ : Parking Centre Européen de la Paix - Souchez

1 Descendre la D937 sur 150m et prendre le chemin à droite. Tourner à droite après la cité et continuer tout droit sur la route se prolongeant en chemin rural.

2 Suivre à gauche la « Route du Roi d’Angleterre ». En haut, prendre à droite à travers bois, jusqu’au cimetière de Notre-Dame de Lorette. Le contourner par la droite.

3 Tourner à droite face à l’entrée du cimetière et suivre le chemin au sommet du plateau (GR127).

4 Tourner à gauche et descendre le long du bois l’Abbé. En bas, tourner à gauche et rejoindre la D57. Prendre la première à gauche, puis à droite.

5 Continuer tour droit dans le chemin au bout de la rue en impasse, passer à côté des terrains de football. Continuer en face dans le chemin en terre, puis descendre la rue de la Blanche Voie.

6 Continuer en face rue de Lens, puis toujours tout droit dans le chemin sur 1km. Au croisement, reprendre le chemin de départ en sens inverse

Circuit sentier charles quint


Résumé de la balade: Circuit du Sentier du poilu - Souchez

20 novembre 2014


Présentation de la ville Souchez

liessies Souchez
village de 2523 habitants au recensement de 2010, est située dans le Pas-de-Calais dans la communopole de Lens-Liévin comportant 36 communes.
Les Souchezoises et les Souchezois cohabitent sur 374 ha. Le village est situé à 35 kms de Lille, 13 kms d'Arras, 4 kms de Liévin.
Souchez remonte à l'époque romaine où l'on trouve les premières traces d'habitations. La première mention écrite date de 540 après Jésus Christ sous le nom de Sabucetum.
Beaucoup de changements depuis, entr'autre, Suces en 1149, Socez en 1213, Souchetz en 1525, Souche en 1731, Souchez en 1789.
En 1213, le village fut détruit par les troupes du Comte de Ferrand de Flandre. Tous les habitants furent massacrés. Il fut de nouveau détruit en 1303 par les flamands et en 1380 par les Anglais au cours de la guerre de Cent Ans. Le village servit de garnison en 1648 pendant la bataille de Lens et en 1654 pendant le siège d'Arras.
Située entre les collines de Lorette et de Vimy, Souchez fut encore une fois détruit lors des batailles entr' Allemands et Français en 1914-1915. Après le conflit, Kensington, situé en Angleterre, a parrainée la reconstruction de Souchez. Le village fut cité à l'ordre de la nation en 1920 et reçu la croix de guerre en 1924.
Quelques monuments sont érigés à Souchez : La Croix de grès qui fut détruite durant la première guerre mondiale et reconstruite en 2006, le monument au morts, le monuments à la mémoire du général Barbot mort au combat à Souchez en 1915, le centre Européen de la Paix qui se situe au pied de la colline de Lorette. Il y a également trois cimetières : le cimetière militaire de Lorette qui se trouve à proximité de Souchez et qui comporte 19000 croix datant de la première guerre mondiale et o^ù sont enterrés des soldats français, allemands et anglais, le cimetière militaire de Commonwealth (233 tombes) et le cimetière du cabaret rouge où reposent 7583 soldats britanniques.
L'église St Nicolas fut totalement détruite au cours de la première guerre et reconstruite de 1928 à 1931. De nouveau très abimée à le dernière guerre, les vitraux furent restaurés en 1955 puis en 1990 suite à de fortes intempéries.
Souchez est très vivant avec son école primaire et maternelle, sa salle de sport datant de 1998, sa médiathèque, son harmonie municipale, son club de foot. Le bois de Carieul et le parc René Cassin permettent aux villageois de se détendre dans la nature. Chose disparue aujourd'hui, se sont les 4 moulins qui donnaient du travail aux villageois jusqu'en 1914

Source Wikipédia