SDN
Circuit du camp de César
Avesnes sur Helpe

Circuit réalisé à l’initiative de la Communauté de Communes du Pays d’Avesnes avec le concours du Parc Naturel Régional de l’Avesnois et du Comité Départemental de la Randonnée Pédestre
Parcours accessible toute l’année dans le Pays d’Avesnes. Le circuit de 3,7 km s’adresse aux familles. Soyez prudent le long de la RD 133. En période de pluie, le port de chaussures étanches est nécessaire.

Circuit du camp de César

Présentation de la ville d'Avesnes sur Helpe

Fortifiée par Vauban et fière de son carillon de 48 cloches. Durant cinq heures, ce Jeudi 21 Octobre 2010, les pas des promeneurs de « Sentiers du Nord » empruntent les traces plusieurs fois séculaires de ceux et de celles qui ont habité Avesnes-sur-Helpe ou qui y sont passés. Celtes, Gaulois, Nerviens, Romains, Francs, Espagnols, Immigrés du Nord, de l’Est et du Sud de l’Europe, de l’Asie et de l’Afrique. Sur les traces des grands de ce monde, qui sont passés ou ont séjourné à Avesnes, et qui hantent encore ces lieux : Louis XI, Charles Quint, Philippe II, Louis XIV, Vauban, Napoléon, Le Kaiser d’Allemagne et Hindenburg…

Souvenirs, marqués dans la pierre, de ces personnages de l’Histoire qui font la célébrité d’Avesnes :

WEDRIC le BARBU, premier seigneur (connu) d’Avesnes, considéré comme le fondateur de la ville, au XIème siècle. La ville en a fait son géant et le promène lors des fêtes. La place Guillemin (maire d’Avesnes sous la Restauration) correspond à la cour intérieure de son château ; on y trouve le palais de Justice, le pensionnat Sainte-Thérèse, l’Institut Villieu (siège des Sociétés Savantes), la dalle marquant l’emplacement de la guillotine.
BOUCHARD d’AVESNES (1182-1244), seigneur d’Avesnes et bailli du Hainaut, est fait tuteur de Marguerite de Flandre (Marguerite de Constantinople, sœur de la comtesse Jeanne de Flandre). Il épouse sa protégée et envahit la Flandre pour imposer la légitimité de ce mariage, ce qui lui vaut d’être l’ennemi de Philippe Auguste à Bouvines (1214). Il est vaincu et le pape annule le mariage en 1215. Bouchard résiste et le pape prononce l’excommunication en 1216. Bouchard s’enfuit au Luxembourg. Un de ses petits-fils, appelé aussi BOUCHARD d’AVESNES (1251-1296) est évêque de Metz de 1282 à 1296.
JESSE de FOREST, natif d’Avesnes, a sa statue à New-York – et sa réplique à Avesnes- car il en est l’un des fondateurs au début du XVIIème siècle : Protestant, il fuit la persécution du gouverneur espagnol, le duc d’Albe ; il se réfugie en Hollande, et, de là, part en Amérique où il explore la Guyane et fonde New-Amsterdam, devenue ensuite New-York par la volonté des Anglais.
GOSSUIN a sa maison au n° 9 de la rue Leo Lagrange : Il fut maire d’Avesnes sous l’Ancien Régime et se fit élire député sous la Convention (1792). Ses descendants continuèrent dans la politique.
STROH a sa statue dans le square du même nom : C’est un Alsacien de 15 ans, embarqué comme volontaire des armées de la République en 1792. Il est tambour de la nouvelle armée de Sambre-et-Meuse dirigée par le général Jourdan et le général Florent Duquesnoy dont la tâche, à l’automne 1793, est de dégager Maubeuge assiégée par le prince de Condé (troupes autrichiennes, hongroises et émigrés français). L’engagement, sous le contrôle de Lazare Carnot, membre du Comité de Salut Public et organisateur de la défense nationale, est appelé bataille de Wattignies (15 Octobre 1793), dont le pivot est le village de Dourlers ; c’est là que meurt le jeune Stroh en battant la charge ; il est considéré comme un héros de la République (comme le fut le jeune Bara en Vendée).
EMILE PRISSE « d’AVENNES » (1807-1879) est un éminent Egyptologue, ami de Champollion qui fut son émule. Ses travaux de recherches archéologiques lui firent découvrir à Thèbes, en Haute Egypte, le document appelé « Papyrus Prisse d’Avesnes » considéré comme le livre le plus ancien du monde. A ses heures journaliste, il fonda la « Revue Orientale et Algérienne ».


Profil et coordonnées du circuit:

Circuit du camp de César - Avesnes sur Helpe
Le parcours du circuit = 11 km - 3h - Alt mini= 148 m - Alt maxi= 197 m - Dénivelé positive= 105 m - Dénivelé négative= 105 m

Départ Place du Général Leclerc - Avesnes sur Helpe
Longitude = 3° 55' 54,91" E (3.931831) - Latitude = 50° 07' 18,66" N - Altitude = 178 métres - Carte IGN = 2807 O Extrait du circuit du Camp de César

circuitprofil

Départ : Avesnes-sur-Helpe, collégiale Saint-Nicolas.

1 Sur la gauche de la collégiale, suivez la rue d’Albret –anciennes maisons – jusqu’au square de la Madeleine. Au fond du square, descendez dans les remparts et rejoignez les terrains de sports que vous longez à gauche, jusqu’à une route goudronnée.

2 Tournez à gauche, traversez le passage à niveau et poursuivez jusqu’à la RD 133. Prenez à droite.

3 Continuez le long de la RD 133 sur 1 000m puis, à l’usine, face au bâtiment, tournez à droite. Le « camp de César » est la butte se trouvant sur la droite. Cet oppidum était utilisé par les troupes romaines ; à l’époque, il se présentait sous la forme de deux quadrilatères accolés. Malheureusement, à la fin du XVIIIe siècle, son centre fut creusé pour en extraire de la dolomite. Poursuivez jusqu’à un carrefour, tournez à droite et presque aussitôt à gauche, en direction du « Déversoir ».

4 Empruntez à gauche un sentier longeant l’Helpe Majeure pendant près de 2 km et rejoignez une route macadamisée. Prenez à droite, puis suivez à gauche un chemin empierré puis herbeux traversant le bocage jusqu’à une route.

5 Montez à droite. Au pylône : panorama vers le Nord sur la « haie d’Avesnes », vaste langue boisée comprenant notamment les bois privés du Roi et de la Garde.

6 Au carrefour, descendez à droite sur 750 m –en chemin, vue sur Avesnes-sur-Helpe et sa collégiale – puis suivez à gauche la route en épingle à cheveux. Après avoir laissé une route sur la gauche, traversez une voie ferrée, et à l’intersection, montez la rue à droite. Empruntez à gauche la rue du Chanoine Carlier qui vous amène sur la place d’Avesnelles –au kiosque typique et à l’église Saint-Denis, construite au XVe s.

7 Au niveau du kiosque, descendez la rue Charles Séry. Après le petit pont, longez le complexe sportif. Traversez la route et grimpez en face la rue de la Goulette, jusqu’à la RD 133c.

8 Dirigez-vous à gauche puis immédiatement à droite. Aux terrains de sport, réempruntez l’itinéraire de départ (point 1) en sens inverse pour retrouver la collégiale.


Résumé de la balade: Circuit du Camp de César

Jeudi 21 Octobre


Collégiale St Nicolas d'Avesnes sur Helpe, un peu de son histoire...